Reprendre une Entreprise en Franchise

Reprendre une Entreprise Franchise

Reprendre une entreprise en franchise

Est-ce vraiment pareil de reprendre une entreprise indépendante ou une entreprise en Franchise ?

La question m’ayant été posée, je me suis empressé de récolter et d’analyser l’information afin de faire le tour de la question. Je ne vais pas vous cacher que la réponse est “NON”, tout simplement parce que dans une reprise d’entreprise en Franchise, vous êtes 3 parties au lieu de 2.

Oui ! Un franchisé est une entreprise indépendante et il peut revendre son entreprise, mais comme il est sous le contrat passé avec le franchiseur, ce dernier à son mot à dire. Pour donner le droit à l’utilisation de la marque, il va s’assurer que le repreneur partage la philosophie du réseau avant de donner son accord. Il va d’ailleurs lui faire signer un nouveau contrat de franchise qui pourrait être un peu différent du précédent. Tout cela est à négocier entre le franchiseur et le repreneur préalablement à la vente. Sans accord sur ce contrat, la reprise ne pourra pas se faire. Cependant, comme pour tout nouveau franchisé, le franchiseur doit soumettre au repreneur, au moins vingt jours avant la signature du contrat, un Document d’Information Pré-contractuelle dénommé familièrement “DIP” . Comme dans le cadre d’une création, le DIP doit contenir les conditions financières, l’état du réseau, l’étude de marché, les informations sur la société du franchiseur et ses dirigeants, etc. Il ne peut pas non plus bloquer éternellement la revente, notamment en cas de décès du cédant.

Quel est le risque de reprendre une entreprise en franchise ?

Le risque est bien moindre que de créer une nouvelle unité en franchise, bien que cette création elle-même soit moins risquée que de créer une entreprise indépendante grâce au soutien, à l’expertise et à la marque du franchiseur. Le repreneur dispose de l’historique, de tous les chiffres, d’une clientèle et souvent d’un emplacement de 1er plan. Le repreneur peut ainsi se concentrer sur les points d’amélioration à apporter pour faire progresser le CA et la rentabilité de l’entreprise. Néanmoins, pour éviter d’éventuels désagréments, il est fortement conseillé de se renseigner sur la santé financière du franchiseur et de s’assurer de l’adhésion du personnel clef de l’entreprise. Faites également attention à ce que le succès de l’entreprise ne repose pas uniquement sur la notoriété du dirigeant.

Est-il plus cher de reprendre une Entreprise en Franchise que de Créer une nouvelle unité en Franchise ?

Oui, mais… cela dépend comment vous voyez les choses. Souhaitez-vous prendre une affaire qui roule déjà ou souhaitez-vous payer moins cher au départ et passer l’étape du défricheur ?

Même en franchise, il va falloir déployer plus d’énergie la 1ère année (voir plus), le temps de stabiliser une équipe en place, former etc., pour atteindre le niveau d’une unité en place depuis plusieurs années. Il va falloir s’adapter à un environnement qui peut différer en rapport à un autre franchisé de la marque. Et puis le budget publicitaire sera forcément plus important pour amorcer la pompe. Si vous souhaitez économiser du temps et investir beaucoup moins d’argent dans le développement, la reprise en franchise est faite pour vous ! N’exagérons pas, comme toute entreprise, ce ne sera quand même pas de tout repos. Mais comme tout sera en place avec des repères réels, (tableau de bord du CA mensuel, hebdomadaire… des années précédentes par exemple) vous pourrez concentrer votre énergie sur des points précis et identifiés avec beaucoup moins d’incertitude et d’anxiété.

Concernant le droit d’entrée, si le cédant n’a pas le droit de vous le revendre, le franchiseur pourra vous le faire payer pour couvrir les frais d’intégration, dont la formation du nouveau dirigeant franchisé. Cependant, si vous négociez le fait que le franchisé cédant vous forme, vous pourrez diminuer, voir ne pas payer de droit d’entrée du tout, selon discussions avec le franchiseur.

A noter : la clientèle et la marque appartiennent au propriétaire de l’entreprise et non au franchiseur. C’est donc compris dans votre rachat, et ce sera forcément un atout lorsque vous souhaiterez, plus tard, revendre à votre tour.

Le Franchiseur peut cependant également racheter un franchisé, soit dans le cadre d’une démarche d’un retour à des succursales, soit parce que le franchisé connaît des difficultés qui pourraient porter préjudice à l’image du franchiseur. Le franchiseur possède, dans le contrat lié à son franchisé, un “droit de préemption”, qui peut lui permettre, en cas de décision de revente par le franchisé, d’avoir priorité à condition que la vente ne soit pas inférieure à la proposition d’un autre repreneur.

Vous cherchez des franchiseurs qui recherchent actuellement des repreneurs franchisés ?

En voici :
Franchise WELDOMLogoCasino

 

 

Franck BEUTTIN

Franck BEUTTIN

 

Ce contenu a été publié dans Actualités franchises. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.